Actualités

Osez l’analytique RH des risques professionnels !

By 31 mai 2018 No Comments

Par Yannick Gutknecht, Manager RSE chez Fiabilis Consulting Group.

Le poste des coûts patronaux afférent aux risques professionnels représente une charge financière et humaine très importante, pour ne pas dire trop importante pour les entreprises.

Un axe d’analyse encore trop peu emprunté par les entreprises soucieuses un d’améliorer l’efficacité de leurs politiques de prévention en la matière, et deux de faire attention à leurs finances, repose sur l’analytique RH des risques professionnels. En quoi consiste cette approche, et quels en sont les bénéfices pour les entreprises ?

Une cartographie des data RH afférentes aux risques professionnels

Afin que l’employeur puisse comprendre les données RH en sa possession et réellement exploitables pour ainsi analyser avec efficacité ses risques professionnels, il est nécessaire qu’il établisse une cartographie de ces dernières ayant traits notamment, et non exhaustivement aux accidents du travail, de trajet, ainsi que des maladies professionnelles.

La cartographie s’effectue par le biais de la constitution d’une base de données portant sur les data RH actuelles, et d’un passé proche afférentes à la paie ainsi qu’à la sinistralité de l’entreprise.

Constitution de « Datamarts » spécifiques et scission des risques opérationnels

Sur base des résultats issus de la cartographie, l’entreprise peut ensuite constituer des sous-ensembles distincts spécifiques appelés « Datamarts ». Ces derniers permettent de s’appuyer sur des points de rationalisation, et ainsi de dégager des axes tendanciels à analyser en détail par des auditeurs spécialisés.

Les données initialement inexploitables, car s’agrégant de manière « inattendue » au fil de la vie d’une entreprise, prennent ainsi un sens. L’expertise des auditeurs va permettre d’améliorer à la fois les pratiques au sein de la structure, voire d’optimiser financièrement le coût futur de couverture des accidents du travail, de trajet, ainsi que des maladies professionnelles. En s’appuyant sur ces Datamarts, des facteurs récurrents concernant l’origine et les coûts des risques professionnels déclarés au sein de l’entreprise pourront être dégagés. Ces Datamarts permettront également d’effectuer des projections futures fiables notamment financières qui ont pour but de comparer l’existant avec ces projections futures. Ces dernières permettent de moduler les taux de cotisations AT-MP.

La constitution d’une politique RH adaptée

Une fois la mise en place opérationnelle des solutions issues des projections financières faite, l’analytique RH permet enfin de mesurer l’efficacité des mesures de prévention au sein de l’entreprise. En effet, la prévention est au cœur des préoccupations des entreprises via leurs relais internes (Responsables QHSE, CHSCT et demain le comité social et économique) et externes (médecine du travail). Les importants efforts humains et budgétaires déployés en cette matière sont à mettre en relief avec les résultats obtenus notamment à l’aide des critères d’évaluation suivants :

-Taux de fréquence et de gravité des AT-MP ;

-Taux de cotisations AT-MP ;

-Taux d’absentéisme.

L’analytique des data RH permet ainsi de souligner certains constats qui n’auraient sans doute pas été remarqués autrement dans l’entreprise. Il est clair que les entreprises seraient bien avisées de se pencher sur ce sujet et ces technologies permettant de travailler leurs données RH dans ce but. In fine, cela permettra de mieux réguler les problématiques et politiques actuelles, mais aussi de mettre en place des solutions efficientes pour améliorer la fréquence des risques professionnels tout autant que le coût de leur couverture grâce à la vision globale et projective qu’elles offrent !